je nais que ces mots poétique et sincère pour te parlez de moi
au plus profond des ténèbres, au plus profond de la nuit,
vit un homme qui vivait un rêve sans peine et sans bruit.
mais quand le c?ur est rongé par une simple suite,
on est tuée par la peine et on ne pense qu'à la fuite.
ce qu'il vit, ce n'est qu'une étape de souffrance...
une étape qui lui dit d'être fort en son absence...
l'absence de qui ? vous dites vous sûrement !
tout simplement de l'homme qu'il aimera de toute son âme
une simple absence le confronte au silence.
plus de mots, plus de bruit... juste son absence.
il voudrais entendre ses murmures au creux de l'oreille,
ses mots doux, ses petits « je t'aime ».
il voudrais sentir son odeur entourée son corps
comme des ailes immenses recouvertes d'or
le protégeant du froid, des soucis et des maux...
il voudrais rencontrer cet homme, ce cadeau
offert du ciel tel un ange descend nous voir...
il voudrais goûter ses lèvres au soir
comme au matin. il ne fait plus qu'espérer
tel un homme se doit de vivre et patienter
pour atteindre ce qu'il veut réellement.
mais l'étape a surmonté est naturellement
dure... il doit donc se combattre
afin de ne pas se faire abattre...

mais quand la nuit vous entoure sans crier gare,
que vous vous retrouvez toute seule le soir,
sans protection, sans toit, sans abri dans la nuit,
le meilleur est de vivre dans la pure mélancolie...
avec ces maux...

homme mur gay